Comment choisir un logiciel de gestion de paie ?

Logiciel paie

Dans une entreprise, dès lors que l’on recrute du personnel ne serait-ce qu’un, on doit penser à sa paie. Car tout travail mérite un salaire et plusieurs éléments entrent en ligne de compte dans l’élaboration d’une fiche de paie. Une entreprise qui n’a pas fait recours à l’externalisation de sa gestion de paie doit avoir un logiciel de gestion de cette dernière. Ainsi, le département qui a la charge des salaires sera plus efficace. Il ne suffit pas d’en posséder un, mais d’avoir celui qui correspond à vos besoins du moins ceux de la société et selon le secteur d’activité. Au travers de cet article, nous vous guiderons vers l’outil adapté à vos exigences.

Pourquoi utiliser un logiciel de gestion de paie ?

La gestion de la paie est une activité assez complexe. Un salarié qui reçoit une fiche de paie toute faite ne se doute sûrement pas du travail qui a été fait en amont. Le gestionnaire du département de la paie fait face à plusieurs tâches qui impliquent des calculs simultanés entre les éléments imposables ou non imposables, les charges salariales /patronales et les taxes. Il se doit en parallèle de respecter les réformes selon le secteur d’activité, qui sont en évolution. L’élaboration des fiches de paie par le biais d’un bon logiciel de gestion de paie est améliorée et, le risque de confusion est amoindri. D’où l’importance d’avoir les informations nécessaires avant de choisir votre logiciel. Pour une gestion de la paie de manière efficace et bénéfique, faites un tour sur cette page et commandez votre logiciel.

A lire aussi : Quels sont les avantages sociaux ?

Les critères de choix d’un logiciel de gestion de paie

Pour enfin choisir votre logiciel de gestion de paie, faites une liste de paramètres importants en rapport avec votre entreprise. Voici une liste non exhaustive, mais qui détient les critères phares pour vous guider. En tête de liste on retrouve le type de logiciel, soit une application en ligne soit en monoposte ou encore multipostes. Définissez ensuite les fonctionnalités désirées, le niveau de sécurité des données et leur traitement et le prix de préférence en option d’abonnement. La liste se poursuit avec le service d’assistance par un conseiller et le partage des informations traitées vers un autre département tel que la comptabilité, qui prend le relais après traitement des éléments de salaire. Si vous êtes dans le besoin, il est donc possible que vous soyez face à plusieurs propositions de logiciel. A ce moment, le tri sera fait en fonction des supports proposés, les mises à jour, leurs fréquences et les formations.

Les conseils indispensables dans le choix de votre logiciel

La sélection d’un logiciel performant dans la gestion de la paie prend en compte les points suivants, qui vont être en appui sur ceux citer plus haut. Tout d’abord, il est conseillé de se renseigner sur l’éditeur du logiciel. Ce dernier doit être fiable et avoir des avis positifs sur la qualité de ses produits. C’est un point capital car il vous permettra de savoir si vous allez utiliser un logiciel correct dans l’ensemble et, que les mises à jour seront à la pointe des reformes à l’endroit de la paie. Un éditeur sérieux c’est aussi celui qui a une équipe d’assistants capable d’intervenir au moindre souci et qui assure une maintenance régulière du système installé. Autre chose, vous devez vous assurer que le logiciel soit simple d’utilisation et que son paramétrage sera en adéquation avec votre secteur d’activité et votre type de société, notamment la taille de l’entreprise. Enfin, votre logiciel doit répondre à vos attentes dans le processus de la paie, en partant de l’élaboration de la fiche de paie aux déclarations des cotisations sociales.

A voir aussi : Achats indirects : comment mettre en œuvre une politique adaptée

En conclusion

Dès lors que votre entreprise est constituée et fonctionnelle, que vous déteniez au moins un salarié et que la gestion de la paie n’est externalisée, pensez déjà à votre logiciel de paie. S’y prendre en dernière minute peut vous garantir d’une gestion inefficace et le risque de se tromper est plus élevé dans ce cas.

à voir