Le rôle des intégrateurs de logiciels dans la transformation numérique

A l’ère du numérique, le bon développement d’une entreprise passe désormais par le recours aux solutions ERP. Pour l’efficacité, la durabilité et la sécurité de leur mise en place, l’intervention d’un intégrateur qualifié en progiciel est indispensable. Ce spécialiste sera d’une grande efficacité de travail au sein de votre entreprise. Découvrez ses missions et ses compétences !

Le rôle d’un intégrateur ERP

Un intégrateur de logiciel comme Absys Cyborg est en charge de l’exécution technique et fonctionnelle d’une solution ERP. Il fait en sorte à ce que celle-ci soit en adéquation avec les besoins de fonctionnement de l’activité de l’entreprise. Précisons que ce professionnel arbore une maitrise parfaite du fonctionnement du logiciel ainsi que de sa gestion pratique. Ainsi, il est en mesure de paramétrer convenablement la solution logicielle choisie. Ce n’est pas tout, son rôle consiste également dans l’intervention pour la mise à jour ou le changement éventuel des logiciels obsolètes.

A lire aussi : Optimisation de la gestion de la paie : les outils en ligne à privilégier

De sa qualité de professionnel, l’intégrateur de logiciel est capable de s’adapter aux exigences de l’activité ainsi qu’aux stratégies mises en place par l’entreprise. Alors, il optimise et développe les exigences spécifiques sur le plan du progiciel. Pour cela, il crée un écosystème centralisé et performant afin de permettre une gestion en temps réel les divers aspects de l’entreprise : relation client, ressources humaines, logistique et comptabilité.

Le profil d’un intégrateur de logiciel

En général, les recruteurs demandent un niveau Bac+5 en génie logiciel ou en intégration de système d’information à un intégrateur d’une solution ERP. Ce professionnel peut également disposer d’une spécialisation sur la maitrise de l’architecture globale ou des composantes d’une solution ERP. On parle ici de SAP, Oracle, Dynamics ou Sage.

A découvrir également : Les tendances en matière de traiteurs pour les soirées

Outre les qualifications, des compétences en supervision, en administration, en mise en exploitation et en maintenance de systèmes d’information seront également appréciées.

Quelles sont les compétences techniques exigées ?

Les compétences techniques exigées pour un intégrateur de logiciel oscillent autour de l’intégration matérielle et logicielle. Il devra maitriser les divers aspects de l’architecture du logiciel afin de développer et implémenter des solutions agiles au sein de l’entreprise. Il dispose également de fortes connaissances en collecte, tri, traitement et analyse des données d’activité. Enfin, il maîtrise correctement les logiciels de gestion et de bureautique.

Quelles sont les qualités exigées ?

Outre les compétences techniques, certaines qualités seront demandées à l’intégrateur pour faciliter sa mission. Il devrait avoir un sens de l’écoute développé afin de cerner correctement les problématiques précis de l’entreprise et y apporter des solutions efficaces en termes de logiciels. Son esprit d’analyse et de synthèse lui permet de proposer une approche flexible selon l’évolution de l’activité. Lors du recrutement d’un intégrateur de logiciel, une expérience d’au moins 2 ans est souvent recommandée. Enfin, une bonne résistance au stress serait un atout non-négligeable dans l’exécution de cette mission. En effet, un intégrateur peut être amené à travailler sur plusieurs projets, qui riment avec un grand nombre de problématiques d’intégration ERP à résoudre.

Les missions de l’intégrateur de logiciel

L’intervention d’un intégrateur de logiciel est surtout d’ordre technique et fonctionnel. Il commence par rédiger les cahiers de charges de l’implémentation, en adaptant le processus existant avec le nouvel outil. Les versions à jour devront être installées. Parallèlement, il devra rédiger un dossier de paramétrage du logiciel. Sur le plan fonctionnel, il s’assure que les risques d’erreurs soient nuls pour un bon fonctionnement de l’outil.

à voir