Tout savoir sur le métier de peintre professionnel

Comme vous pouvez le deviner d’après le titre de son poste, la principale tâche d’un peintre consiste à appliquer de la peinture, des vernis et du papier peint sur des propriétés commerciales et résidentielles. Les peintres passent également une grande partie de leur temps à préparer les surfaces à peindre, ce qui implique des travaux tels que le plâtrage, le calfeutrage et le ponçage. Découvrez-en plus sur ce métier dans cet article.

Le métier de peintre

La plupart des peintres travaillent huit heures par jour, cinq jours par semaine. Comme c’est le cas pour de nombreux emplois dans le domaine de la construction, il est fréquent que les peintres commencent tôt et finissent tôt, avec des horaires de travail comme 8 h à 16 h ou 7 h à 15 h. La demande de services des peintres varie également selon les saisons, les mois d’été étant plus chargés que les mois d’hiver. Cela s’explique simplement par le fait que la peinture dégage des fumées et qu’il est plus agréable d’ouvrir les fenêtres pour aérer un projet pendant les mois chauds.

A lire en complément : Créer et diriger un centre de profit

En tant que peintre, vous devez vous attendre à une certaine fluctuation de votre horaire sur une base hebdomadaire et saisonnière.

Les peintres peuvent travailler à l’extérieur ou à l’intérieur, seuls ou en équipe, selon le projet. Cette variété de travail est ce qui attire de nombreuses personnes vers cette profession.

A voir aussi : Les métiers de l’assurance : qu’est-ce que vous devez savoir ?

Rôles et responsabilités d’un peintre

  • Examiner les surfaces intérieures et extérieures du bâtiment pour décider des procédures et techniques à utiliser et déterminer le type et la quantité de matériaux nécessaires pour un chantier de peinture.
  • Conseiller le client sur la sélection des schémas de couleurs et le choix des revêtements muraux, le cas échéant.
  • Respecter et réaliser les instructions spécifiques des clients en termes de style, de couleur et de finition.
  • Commander et entretenir les matériaux et outils de peinture.
  • Remplir les fissures avec du calfeutre ou du mastic de plâtre.
  • Couvrir les surfaces telles que les sols et les meubles avec des toiles de protection pour les protéger de la peinture.
  • Lisser les surfaces à l’aide de papier de verre, de grattoirs ou d’autres outils.
  • Utilisez des échafaudages lorsqu’il n’est pas possible d’atteindre la hauteur voulue.
  • Peindre ou appliquer d’autres matériaux et des revêtements spécialisés sur les murs ou les surfaces à l’aide des outils nécessaires (par exemple, des pinceaux, des rouleaux ou des équipements de pulvérisation).
  • Installer des revêtements muraux, mélanger les matériaux nécessaires pour préparer une pâte pour l’application de papier peint.
  • Nettoyer le chantier avant de le quitter ; s’assurer que les déversements de peinture, la poussière de plâtre et tous les matériaux sont enlevés de façon appropriée.

Devenir peintre

La personne souhaitant exercer l’activité de peintre doit avoir une qualification professionnelle ou exercer sous le contrôle effectif et permanent d’une personne ayant cette qualification.

Selon le décret n° 98-246 du 2 avril 1998, une personne est considérée comme professionnellement qualifiée si elle est titulaire de l’un des diplômes ou titres suivants :

  • Un certificat d’aptitude professionnelle (CAP) ;
  • Un brevet d’études professionnelles (BEP) ;
  • Un diplôme ou titre, ou plus, homologué ou enregistré dans la délivrance du répertoire national des certifications professionnelles et délivré pour l’exercice du métier de peintre.

Dans le cas de l’activité de peintre, la personne doit être titulaire, par exemple, de :

  • CAP « peintre applicateur de revêtements » ;
  • brevet professionnel « peinture enduite » ;
  • bac pro aménagement et finition dominante bâtiment « peinture, vitrage, revêtement » ou dominante « plâtrerie peinture ». »

À défaut de l’un de ces diplômes ou titres, le candidat doit justifier d’une expérience professionnelle de trois ans effective sur le territoire de l’Union européenne (UE)ou de l’Espace économique européen (EEE)acquise en qualité de chef d’entreprise, d’indépendant ou de salarié dans l’exercice de l’art de la peinture. Dans ce cas, il est conseillé à la personne de s’adresser à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA) pour demander un certificat de qualification professionnelle.

Comment commercialiser une entreprise de peinture

Lorsque vous vous concentrez sur les clients résidentiels, vous faites du marketing auprès des consommateurs, ce qui nécessite un type différent de stratégie de marketing. Voici sept des moyens les plus populaires et les plus faciles à mettre en œuvre :

  • Réclamez, surveillez et développez votre profil Google My Business.
  • Créez un site Web pour votre entreprise de peinture et ciblez des mots-clés locaux et spécifiques aux services.
  • Tirez parti des annonces en ligne via les médias sociaux ou le marketing des moteurs de recherche.
  • Essayez le courrier direct et numérique
  • Créez un programme de recommandation pour récompenser vos clients fidèles et heureux.
  • Créez des cartes de visite professionnelles pour votre entreprise de peinture
  • Créez des profils de médias sociaux pour présenter votre travail et établir un réseau avec les membres de la communauté.
  • Inscrivez-vous sur une plateforme dédiée à la recherche de clients dans le secteur de la construction, comme travaux.com. Elle vous aide à faire connaître votre entreprise et à obtenir des clients directement sur le portail.

à voir