Quelle assurance pour professionnelle ?

Entre trouver l’idée et passer à l’action, il y a plusieurs étapes à parcourir pour créer une entreprise. C’est déjà tout un parcours d’aventurier. Alors, une fois que vous avez passé avec succès toutes les épreuves, vous pouvez vous dire que « ça y est, il ne reste plus qu’à démarrer l’activité ». Et puis, non. Il faut encore penser à assurer votre entreprise. Quelle assurance professionnelle choisir ? Cet article va vous guider.

Les raisons de souscrire à une assurance professionnelle

Souscrire à une assurance professionnelle n’est pas obligatoire pour tous les métiers. En effet, outre certains métiers réglementés, vous n’avez aucune obligation légale de signer ce type de contrat. Par contre, vous devez savoir que toute entreprise s’expose à des risques que ce soit d’ordre général (incendie, dégâts des eaux, etc.) ou spécifique (cybercriminalité…). Et que s’il s’avère que ces incidents se réalisent, l’entreprise devra alors supporter des charges financières.

A lire aussi : Comment choisir un fournisseur de services de traduction

Il est aussi possible que vos erreurs ou celles de vos collaborateurs nuisent à la réalisation de l’activité ou portent préjudice à un tiers. C’est pourquoi, il est toujours mieux avisé pour un dirigeant d’entreprise de souscrire à une assurance pro pour protéger son activité.

Pour revenir au sujet, certaines professions doivent effectivement souscrire à une assurance professionnelle, cette obligation légale est due à la nature de leur activité. De quelles professions s’agît-il ? Si vous exercez en tant que professionnel du bâtiment, par exemple, vous devez souscrire à une garantie décennale pour assurer vos chantiers. Les professions médicales, les professions juridiques (notaire, expert-comptable, avocat…), les professionnels du tourisme (agence de voyage) sont aussi tenus de souscrire au moins à une assurance responsabilité civile professionnelle.

A lire en complément : Comment effectuer le pilotage de la performance d'une entreprise ?

Les différents types d’assurance professionnelle

Ainsi, il existe différentes catégories d’assurances professionnelles. En général, votre assureur pourra vous conseiller sur celle qui sera apte à répondre aux besoins spécifiques de votre activité. Mais, en général, l’assurance de base pour une entreprise reste la RC Pro ou Responsabilité Civile Professionnelle. C’est d’ailleurs l’assurance obligatoire pour les professions réglementées. Elle va couvrir les locaux de l’entreprise mais aussi les agissements des dirigeants et des salariés par rapport aux tiers.

En plus de la RC Pro, il y a aussi l’assurance décennale qui est obligatoire pour le secteur du BTP. Il y a les mutuelles, l’assurance cyber risque, l’assurance prévoyance… L’offre optimale pour les professionnels est une assurance multirisque pro qui va jusqu’à vous proposer une couverture juridique en cas de litige. Mais, comme il a déjà été évoqué, il vous revient de définir quelle assurance correspond le mieux à votre entreprise.

Les principaux critères pour choisir une assurance professionnelle

Une assurance professionnelle est tout comme l’identité de l’entreprise une assurance qui lui correspond en tout point. C’est pourquoi il est important de ne pas la choisir à la légère. Pour ce faire, vous devez scruter à la loupe ces quelques critères clés pour choisir votre assurance professionnelle.

Tout d’abord, vous devez sélectionner la compagnie d’assurance. Pourquoi ce choix en premier ? Parce que si vous avez parlé de votre démarche dans votre sphère professionnelle, certains noms de compagnies sont peut-être arrivés jusqu’à vos oreilles. Il est primordial de choisir une compagnie d’assurance spécialisée dans votre secteur d’activités. Ainsi, votre assureur aura l’habitude de travailler avec des entreprises qui encourent les mêmes risques que la vôtre, il saura vous conseiller sur le meilleur choix à faire parmi les différentes offres d’assurance professionnelle.

Ensuite, le deuxième point à étudier lorsque vous choisissez une assurance professionnelle est le niveau de garantie. En effet, il faudra vérifier que les garanties proposées correspondent au niveau de risque dans votre métier. Par exemple, les professions médicales sont légalement tenues de souscrire à une assurance pour couvrir les risques d’erreurs. Vérifier aussi les plafonds de la garantie. En effet, certaines franchises plafonnent le montant des dédommagements.

En troisième lieu, vous devez voir l’étendue de la couverture des activités. Encore une fois, l’assurance professionnelle est là pour couvrir les activités de votre entreprise, veillez à bien vérifier que toutes les activités de l’entreprise sont couvertes et non seulement une partie. En outre, si une partie de vos activités voire l’intégralité de vos prestations se passent à l’étranger, pensez aussi à les couvrir dans votre contrat d’assurance.

à voir

Conciergerie : comment facturer ?

De nos jours, de plus en plus de personnes qui sont en voyage utilisent les services d’hôtel ou de location. Parmi ces services, la conciergerie ...