Compte courant associé : tout ce que vous devez savoir

Un compte courant associé est un compte bancaire qui appartient à plusieurs personnes, ces dernières ayant chacune le droit de faire des opérations de dépôts, retraits, achats, voire tous les services que la banque offre à tous ceux qui possèdent un compte courant associé. En d’autres termes, un compte courant associé fait intervenir au moins deux personnes qui vont suivre l’état de fonctionnement du compte.

Les caractéristiques d’un compte courant associé

Un compte courant associé est un compte d’entreprise, c’est-à-dire un compte réservé aux activités d’une entreprise. Ici ceux qui sont en possession de ce compte font toutes les activités   courantes de l’entreprise. Autrement dit, s’il faut payer les employés de l’entreprise, l’argent sera débité dans le compte de l’entreprise.

A lire également : Optimisation de la gestion de la paie : les outils en ligne à privilégier

On peut aussi associer la multitude de ces mouvements bancaires, le payement des taxes, toutes autres formes de facture qu’une entreprise doit pouvoir payer pour être en règle sous les yeux de son secteur d’activité et toutes autres contraintes qui s’y greffent autour. Étant donné qu’un compte courant associé est constitué uniquement d’actionnaire d’une entreprise, il est important de dire que chaque actionnaire a un pourcentage par rapport à ses actions dans l’entreprise (dans le compte d’épargne associe). Il  faut également ajouter le fait que c’est dans le compte courant associée que l’on peut voir le capital de l’entreprise et toutes les autres données bancaires liées à l’identification de l’entreprise.

compte courant associé

A voir aussi : Vous cherchez le numéro d'un service client ? Nous avons la solution !

Autrement dit Le compte courant laisse aussi transparaître les  différentes informations telles que : le nombre d’actionnaires dans l’organisation ainsi que le montant que chacun a apporté, ce qui laisse place à la transparence du chiffre d’affaires. Il faudrait aussi dire que le Compte courant ne concerne uniquement que les entreprises, c’est-à-dire qu’il ne  saurait faire l’objet de la réception d’un salaire car il n’est pas destiné à recevoir le salaire comme le compte épargne salarié.

Important à savoir

Le compte courant associé montre la traçabilité des actions des activistes que fait l’entreprise de telle sorte qu’aucun des actionnaires ne soit trompé sur les entrées et les sorties des finances de l’entreprise. Autrement dit, ce compte est là pour voir combien d’argent est sorti et combien est entré. Ce qui fait en sorte que chacun des actionnaires peut bénéficier après les comptes, selon le taux d’intérêt qu’ils se sont fixé au départ, de la création de l’entreprise ou alors à l’arrivée du tiers actionnaire.

La différence entre le compte courant associé, le compte courant, le compte courant d’épargne

Comme précisé plus haut, le compte courant associé permet d’effectuer une multitude d’opérations bancaires liée aux entrées et aux sorties de l’entreprise. En ce qui concerne le compte courant, il permet aux salariés de recevoir leurs salaires, il peut également être relié au chéquier et a une carte magnétique de telle sorte que le détenteur du compte ait un certain contrôle sur son argent. Pour le compte d’épargne, il convient de dire qu’il permet de garder de l’argent tout  en octroyant un pourcentage d’intérêt annuel réversible au client.

Les avantages et les inconvénients d’un compte courant associé

Comme toute opération bancaire, le compte courant associé présente des avantages et des inconvénients. Tout d’abord, les avantages sont nombreux. Effectivement, ce type de compte permet aux dirigeants de l’entreprise d’avoir un accès permanent à leur argent tout en bénéficiant d’une gestion plus souple et plus efficace. D’autre part, il offre une grande flexibilité dans la mesure où les fonds déposés peuvent être utilisés comme bon leur semble sans avoir à se justifier auprès de la banque ou des autres actionnaires.

Malgré ces avantages non négligeables, le compte courant associé n’est pas exempt d’inconvénients. L’un des principaux inconvénients est que si l’entreprise traverse une période difficile sur le plan financier et ne peut pas honorer ses dettes vis-à-vis de la banque, elle sera considérée comme insolvable. Dans ce cas-là, la situation peut s’envenimer rapidement pour l’entreprise qui pourrait se retrouver sous contrôle judiciaire, voire pire encore : mise en liquidation judiciaire.

Le choix du compte courant associé doit être fait avec prudence, car cela peut représenter un véritable atout pour votre entreprise, mais aussi entraîner sa chute si son utilisation est abusive ou mal gérée. Il faut bien réfléchir au préalable afin d’éviter tout risque inutile et surtout connaître toutes ses caractéristiques ainsi que les obligations liées à son utilisation afin de prendre sa décision en connaissance de cause.

Comment ouvrir un compte courant associé et quelles sont les démarches à suivre

Ouvrir un compte courant associé nécessite quelques démarches préalables. Vous devez choisir la banque avec laquelle vous souhaitez travailler en fonction des services proposés, du coût des prestations sur les comptabilités ainsi que du taux d’intérêt.

Une fois cette étape passée, l’étape suivante est la fixation du montant maximal autorisé pour chaque compte associé. Cette somme doit être définie en amont entre les actionnaires et inscrite dans les statuts de l’entreprise.

Il faut établir une convention de compte courant qui définit clairement toutes les modalités d’utilisation du compte courant associé. Cette convention mentionne notamment le montant maximum autorisé, le taux d’intérêt appliqué au solde créditeur ainsi que tous les autres frais liés à son utilisation.

Pour ouvrir un compte courant associé, il suffit aux dirigeants de fournir certains documents tels qu’une pièce d’identité valide et récente (carte nationale d’identité ou passeport), un justificatif de domicile récent (facture EDF, téléphone fixe…), ainsi qu’un extrait K-Bis datant de moins de 3 mois afin de prouver leur qualité juridique auprès des organismes financiers référents. La banque demandera aussi à connaître la nature exacte des opérations que vous souhaitez réaliser via ce type de compte.

L’ouverture d’un compte courant associé est une démarche qui doit être mûrement réfléchie. Elle permet aux entreprises de gérer plus efficacement leur trésorerie et d’optimiser leurs flux financiers, mais elle peut aussi engendrer des risques si elle est mal utilisée ou mal gérée. En suivant les étapes précédentes, vous pourrez ainsi ouvrir un compte courant associé dans les meilleures conditions et en toute sécurité pour votre entreprise.

à voir