Fixer le TJM : quels conseils pour les travailleurs freelances ?

Travailler en freelance compte énormément d’avantages, mais il est important pour le travailleur de savoir prendre les bonnes décisions dans le cadre de la liberté quasi totale dont il jouit. Un des aspects les plus délicats touche par exemple au salaire : comment fixer les tarifs qu’il vous faut pour gagner convenablement sa vie sans risquer de se révéler trop cher par rapport à la concurrence ? En tant que travailleur indépendant, déterminer le taux journalier moyen (TJM) idéal est une étape cruciale pour assurer la rentabilité de votre activité. Voici quelques conseils pratiques pour vous aider à fixer un prix juste et compétitif.

Considérer les charges

La rémunération idéale du freelance doit être fixée en tenant compte de ses différentes charges. Pour déterminer un TJM qui représente un équilibre parfait, il faut inclure les frais d’équipement, les logiciels, les déplacements, les frais liés aux assurances, ainsi que le temps que vous consacrez à la prospection de clients et à l’administration. Il faut compter en somme tous les frais professionnels ou les charges patronales, de même que le montant à payer à une éventuelle société de portage pour les travailleurs qui choisissent de bénéficier de cette forme d’emploi hybride. Une fois que vous avez estimé vos coûts mensuels, vous pouvez diviser ce montant par le nombre de jours travaillés pour obtenir votre TJM minimum. Il est relativement facile de trouver la bonne rémunération d’un travailleur autonome en réalisant des simulations avec des experts du portage salarial.

A lire en complément : Comment créer une entreprise à Dubaï ?

Tenir compte du marché local et de votre secteur d’activité

Une analyse approfondie du marché est nécessaire pour comprendre les tarifs pratiqués par d’autres freelances dans votre secteur d’activité. Il sera par exemple nécessaire de prendre des renseignements sur les prix moyens dans votre région géographique et pour des services similaires aux vôtres. Cela vous donnera une idée des normes du marché et vous aidera à fixer un TJM compétitif qui restera néanmoins rentable.

Fixer un TJM en fonction de son expérience

Le niveau d’expérience et les compétences que le travailleur met en avant dans son domaine d’activité constituent les premières bases à considérer pour fixer le TJM. Les travailleurs qui ont accumulé de l’expérience et des connaissances peuvent en toute logique prétendre à une valeur plus élevée pour les services qu’ils fournissent aux clients. Ne sous-estimez pas la valeur ajoutée que vous apportez à vos clients grâce à votre expertise, votre créativité et votre professionnalisme. Si vous offrez des services de haute qualité ou des compétences spécialisées qui sont recherchées sur le marché, vous pouvez justifier un TJM plus élevé sans nécessairement vous forcer à aligner vos prix avec la concurrence. La stratégie consiste ici à mettre en avant vos avantages concurrentiels en soulignant clairement aux clients les points justifiant ce tarif supérieur.

A lire aussi : L'impact des prévisions économiques sur les services aux entreprises : analyse et perspectives

Faire preuve de flexibilité

Le marché du freelance est en constante évolution. Pour contenter le plus grand nombre et satisfaire les clients, il est nécessaire de savoir ajuster son TJM en fonction de la demande, de la spécificité des tâches, et des tendances du marché. Rester flexible et réactif permet de conserver la rentabilité et de continuer à attirer des clients.

à voir