SC Conseil

Conseils aux entreprises

C’est quoi une entité en comptabilité ?

Les principes comptables sont un ensemble de règles qui doivent être suivies pour assurer uneimage fidèle de la situation financière d’une entité et des profits ou pertes. Pour une comptabilité transparente et honnête, il est impératif de connaître, d’adopter et de maîtriser toutes ces normes.

Découvrez immédiatement les différents principes comptables et leur rôle dans la préparation des comptes annuels.

A lire également : Qui doit être immatriculé au RCS ?

Les 10 principes de base de la comptabilité

Dix principes comptables généraux sont énoncés dans le Code de commerce et le Plan général des comptes ( BPC ). Lesprincipes comptables sont basés sur trois concepts : la sincérité, la régularité et la fidélité de l’image. Ces hypothèses constituent un cadre comptable et permettent l’installation d’un cadre strict applicable à toutes les entreprises. Refléter de manière fiable les états financiers et les activités d’une entreprise par la mise en œuvre de bonne foi conformément aux procédures. Le respect de ces principes comptables en France est obligatoire, sauf exception.

Le principe de non-indemnisation

Ce principe comptable stipule qu’aucune compensation ne doit être faite entre les comptes de bilan (actifs et passifs) ainsi que ceux figurant dans l’état des profits et pertes (dépenses et recettes). Le principe de non-rémunération exige une évaluation distincte de ces postes.

A voir aussi : Comment connaître la répartition du capital d'une société ?

Le principe de précaution

Le principe de prudence comptable stipule que l’incertitude ne doit pas être transférée aux années futures avec le risque d’imposition et de diminution des actifs et des revenus d’une entreprise. Ce principe permet de tenir un grand livre sur la base d’une évaluation prudente.

Ce postulat consiste donc à :

  • enregistrer certains revenus et réalisés à la fin de l’année ;
  • enregistrer des dépenses probables ou certaines.

Le principe du coût historique

Le principe du coût historique exige que les biens achetés soient comptabilisés à leur valeur d’acquisition (coût historique). La remise et le changement de sa valeur au fil du temps ne doivent pas être pris en compte au moment de la clôture. La propriété ne doit pas être réévaluée.

Le principe de l’intangibilité du solde initial

Ce principe comptable prévoit que le bilan d’ouverture d’un exercice doit nécessairement être similaire au bilan de clôture de l’exercice précédent. Aucune différence, montant ou compte non identique n’est inclus dans l’ouverture du bilan. Le principe de l’intangibilité du bilan initial ne s’applique pas au premier exercice comptable.

Le principe de la continuité opérationnelle

Cette règle suppose que il est prévu que la société continuera de fonctionner au moment de la préparation des comptes annuels, à la fin de l’année, au moment de l’inventaire. Ce principe permet de comptabiliser les amortissements et de répartir les coûts dans les exercices comptables futurs.

Le principe de la séparation des exercices

Cette norme comptable, également connue sous le nom de principe d’indépendance des exercices financiers, complète le principe de continuité des activités . À la fin d’un exercice comptable de 12 mois, toutes les dépenses et recettes doivent être liées au cours de la période considérée. Il est possible, si nécessaire, d’utiliser les comptes à payer (charges et revenus reportés ou charges à payer et créances).

Le principe de la permanence des méthodes

Ce principe comptable exige que chaque entreprise maintienne et maintient les mêmes conventions comptables d’une année à l’autre. En conséquence, ,le principe de continuité des méthodes permet une comparaison périodique pertinente et une évaluation de l’évolution d’une entité sur plusieurs années sur la base de données comptables.

Une entreprise peut déroger à ce principe dans les deux cas suivants :

  • opte pour une méthode préférentielle ;
  • modifie sa méthode à la suite d’un changement exceptionnel.

Le principe d’importance relative

Le principe d’importance relative précise que tous les éléments importants susceptibles d’influencer la prise de décisions doivent être rendus publics pour une représentation sincère du patrimoine et de l’activité. Ces postes devront être consignés en comptabilité et communiqués aux destinataires des documents sommaires et des états financiers. Les objets mineurs peuvent être mis de côté.

Le principe de bonne information

Le les informations contenues dans les documents comptables doivent être claires, fiables et complètes. Le principe de bonne information exige que les destinataires des comptes annuels et des états financiers aient accès à une lecture compréhensible et satisfaisante.

Le principe de la prééminence de la réalité sur l’apparence

Le principe de prééminence de la réalité sur l’apparence ordonne une présentation des opérations comptables en fonction de la nature et de la réalité économique et financière (substance) plutôt que de leur forme juridique (apparence).

Comptabilité fiable, sincère et régulière

Maintenant, vous connaissez tous les principes de base de la comptabilité pour suivre établir des comptes annuels et effectuer la comptabilité pour une entreprise. Ainsi, l’application de ces obligations comptables reflète la réalité des actifs d’une entité.

Ces principes, communs à toute direction comptable, créez une norme. Les informations financières contenues dans les documents récapitulatifs de chaque entité sont identiques. Cela permet aux partenaires de mieux comparer deux entreprises avant de prendre des décisions.

Show Buttons
Hide Buttons